Blog

9 pièges à éviter pour que votre offre ne finisse pas à la poubelle

Temps de lecture: 4 min

Bien rédiger une offre est indispensable dans le bâtiment. Les bons accords, et donc les bonnes offres, font les bons amis. Les accords sont souvent couchés clairement sur papier. Mais vous voulez aussi qu’une offre renferme quelque chose de personnel, pour que le maître d’œuvre voie qu’elle vient vraiment de votre entreprise. Comment bien rédiger une offre dans le secteur du bâtiment ?

Ne tombez surtout pas dans ces 9 pièges si vous voulez que la rédaction de votre offre soit une réussite.

1. Fournir uniquement un tableau avec des coûts

Vous pensez : « Mon client veut uniquement savoir combien ça coûte. Je vais bidouiller un petit tableau. » Vous envoyez une ‘offre’ qui se compose uniquement d’une feuille Excel avec un chiffrage de tous les matériaux et heures de travail. Ce n’est pas très habile. Votre client veut voir davantage qu’un chiffrage. Développez votre exemple d’offre classique. Faites en sorte que le client comprenne pourquoi vous avez chiffré et comment vous en êtes arrivé à ce montant. Faites un récapitulatif de ce que demande le client, indiquez quels sont les travaux et n’ajoutez les coûts qu’après.

2. Ne pas identifier clairement votre groupe cible

Vous n’inscrivez pas le nom correct sur votre offre. Aïe. Vous vous trompez dans le nom de l’entreprise. Encore plus grave. Votre entreprise a probablement su développer une image très positive auprès de ses clients attitrés. Et vous voulez que cela continue, non ? Sachez à qui vous envoyez l’offre : à un particulier ou à une entreprise ? Si vous avez déjà travaillé à plusieurs reprises pour un maître d’œuvre, il sait ce que vous valez et que vous êtes digne de confiance. Dans ce cas, il suffit de rédiger une introduction enthousiaste, un bref paragraphe à propos du projet, de présenter le contenu de votre offre et les coûts. Quant aux particuliers, vous ne les attirerez pas avec un simple devis classique. Ils veulent voir que vous comprenez ce qu’ils souhaitent.

3. Être évasif sur les coûts de prestations supplémentaires

Respect des accords, plus-values inattendues suite à travaux supplémentaires, manque de communication. Autant de sujets de préoccupation que vous pouvez aborder dans votre offre. Mentionnez-y que les prestations supplémentaires sont toujours soumises à accord préalable. Montrez que vous respectez les accords que vous avez passés. Saisissez l’opportunité de vous démarquer positivement de vos concurrents et de dissiper les soucis du client.

4. Consulter des centaines de documents avant de rédiger une offre

Le maître d’œuvre vous fournit des dizaines de dossiers et des centaines de documents avec WeTransfer ou peut-être même sur une clé USB. Ce n’est pas très pratique. Avec 12Build, vous recevez tous les documents relatifs à l’appel d’offres facilement et de manière claire. Vous voyez uniquement les documents qui vous concernent, car le maître d’œuvre a déjà opéré une présélection.

5. Faire un topo complet pour dire à quel point vous êtes bon

Beaucoup d’entreprises raisonnent de l’intérieur vers l’extérieur. Elles racontent volontiers ce qu’elles savent faire et à quel point elles le font bien. La quasi-totalité des offres brosse un historique complet de l’entreprise. Ce sont des choses sans importance, car si vous avez reçu un appel d’offres, c’est que le maître d’œuvre vous avait déjà choisi. Vous devez bien positionner votre entreprise, mais faites-le à la lumière de l’appel d’offres. Approfondissez le problème du client, montrez que vous maîtrisez les prestations demandées et limitez-vous, lorsque vous vantez votre entreprise, aux qualités qui sont réellement demandées.

6. Attendre deux semaines avant de rédiger une offre

Combien de temps dure le processus entre la réception de l’appel d’offres et l’envoi d’une offre ? Trop longtemps. Lorsque vous avez un profil d’entreprise chez 12Build, le maître d’œuvre vous envoie un appel d’offres et vous réagissez immédiatement pour l’informer que vous avez l’intention d’y répondre ou pas. Ainsi, le maître d’œuvre sait immédiatement à quoi s’en tenir et sa charge de travail est réduite. Un temps de réponse court augmente sa confiance en vous. Le temps de réponse moyen des entreprises de BTP qui reçoivent des appels d’offres sur 12Build est de 10,9 jours.

7. Écrire au style indirect et à la forme passive

Vos phrases sont probablement inutilement longues et complexes. Votre texte en devient formel et officiel. Des choses qui ne sont d’aucune utilité pour un maître d’œuvre. Un langage clair véhicule des informations claires. Privilégiez le discours direct pour vous adresser à votre client. Vouvoyez-le. Dans certaines entreprises, il devient plus courant aujourd’hui de tutoyer le client. Si vous le faites, vous risquez d’instaurer une relation de camaraderie qui ne plaît pas à tout le monde.

Le client doit comprendre votre offre. Avec vos collègues, vous pouvez utiliser le jargon du métier, mais évitez-le dans les offres. Si vous ne pouvez pas faire autrement, ajoutez une explication. Cela vaut aussi pour les termes informatiques et les mots anglais.

Avant d’envoyer l’offre, vérifiez une dernière fois le texte. Il contient des fautes ou des imperfections linguistiques ? Corrigez-les. Si vous négligez la forme de votre offre, un client risque de douter de votre capacité d’effectuer les travaux correctement.

8. Oublier vos conditions générales

Il serait opportun que vous… À quel moment est-ce opportun ? N’oubliez pas d’ajouter vos conditions générales dans un lien au bas de votre offre ! De cette façon, un maître d’œuvre sait exactement à quoi s’attendre de votre part. Et en cas de problème de communication ou de désaccord, vous pouvez toujours vous reporter aux conditions générales que votre donneur d’ordre a acceptées.

En parlant de conditions : n’écrivez pas trop de conditions dans l’offre. Si votre offre est subordonnée à certaines conditions, regroupez-les dans un seul et même aperçu. C’est beaucoup plus clair que de les ajouter partout et nulle part dans votre offre. Ainsi, votre client saura tout de suite à quoi s’en tenir et n’aura pas à craindre de mauvaises surprises.

9. Tout mélanger

Veillez à ce que la structure de l’offre corresponde à la norme. Ne commencez pas tout de suite par les conditions. Essayez de respecter la structure suivante :

– Une introduction accrocheuse

– Une description de ce que votre entreprise fait pour le client

– Un récapitulatif de ce que le client demande

– Une indication des avantages (concrets) que vous apportez au maître d’œuvre

– Une présentation de tous les coûts. N’omettez aucune information

– Un lien vers vos conditions générales

– Une conclusion appropriée, mais évitez les clichés.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
12Build
Écrit par

12Build

Aussi intéressant pour vous

Gardez le contrôle sur vos projets

OPTEZ POUR UNE MEILLEURE COORDINATION DE VOS PROJETS

Vous souhaitez optimiser l’administration de vos chantiers
en cours et simplifier votre communication avec vos partenaires ? Avec l’outil Matchmaker :

Bitmap - 9 pièges à éviter pour que votre offre ne finisse pas à la poubelle
Path 2 1 - 9 pièges à éviter pour que votre offre ne finisse pas à la poubelle
Logo 12build FC - 9 pièges à éviter pour que votre offre ne finisse pas à la poubelle