Blog

Mythes et vérités sur le cloud : explication 

Temps de lecture: 5 min

Vitesse et flexibilité exceptionnelles pendant le travail. Deux atouts qui continuent d’attirer les entreprises vers le cloud. La pandémie de coronavirus et la nécessité de travailler à domicile qui en résulte ont considérablement accéléré le recours aux services de cloud computing. Microsoft constate en 2020 une augmentation de 775 % de l’utilisation de ses services dans des régions où le télétravail est devenu la règle.

Des discussions avec des centaines de CEO et de CIO mettent en lumière une série de mythes à propos du cloud. Les entreprises qui ont effectivement combattu ces mythes sont celles qui ont tiré le plus grand profit de leur migration vers le cloud, selon McKinsey.

Mythe n° 1 : Le cloud fait économiser de l’argent uniquement au service informatique

La mutualisation d’avantages commerciaux peut fausser la rentabilité de l’infrastructure informatique dans le cloud. Les sommes dépensées par de grandes entreprises pour l’hébergement d’applications ne sont souvent qu’une fraction des recettes totales, parfois moins d’1 %. Même si le cloud réduit ces dépenses de 25 %, ce ne sont que des sauts de puce par rapport à l’impact potentiel plus large du cloud.

Il y a davantage d’initiatives de cloud computing qui contribuent au succès d’une entreprise. Il suffit de penser à une meilleure visibilité des données, un délai de mise sur le marché plus court et surtout une innovation forte. Le cloud améliore quasiment chaque aspect des produits, services ou processus d’une organisation. L’innovation est plus rapide et comporte moins de risques, car expérimenter et tester de nouvelles idées coûte moins cher et prend moins de temps. Cela stimule la croissance du chiffre d’affaires, accélère la commercialisation de nouveaux produits, encourage la pénétration de nouveaux marchés et la réponse directe à la menace concurrentielle.

Mythe n° 2 : Travailler dans le cloud est plus coûteux que travailler dans l’espace de stockage de votre propre ordinateur

Vous réduisez les coûts dès que vous passez d’une infrastructure locale au travail dans le cloud. Prenez par exemple Office365. Vous n’avez plus besoin d’investir dans la maintenance de vos propres serveurs, logiciels ou matériels. Au lieu de cela, vous louez la capacité de stockage nécessaire à des fournisseurs de cloud computing pour une somme modique. C’est possible, car les fournisseurs proposent leurs services à grande échelle et répartissent la capacité de leurs serveurs entre plusieurs clients.

Le montant du loyer dépend de votre consommation. C’est pourquoi vous avez la possibilité de moduler en fonction de vos besoins. Vous avez embauché (temporairement) de la main d’œuvre supplémentaire ou votre entreprise se porte actuellement un peu moins bien ? Dans ce cas, un coup de fil suffit pour modifier la capacité de stockage nécessaire. Et travailler sans papier vous permet aussi de réduire considérablement les coûts. Nous utilisons par personne en moyenne près de 195 kilos de papier par an. À vos calculettes !

Mythe n° 3 : Les dispositifs de sécurité que je peux paramétrer et gérer sur mes propres ordinateurs sont plus sûrs que la protection dans le cloud

On entend dire encore que le cloud n’est pas sécurisé. Lorsque les fichiers, les données et les programmes ne sont plus stockés sur vos propres appareils, sont-ils encore en sécurité ? Et si les données sont accessibles à distance, qu’est-ce qui empêche un cybercriminel de trouver vos précieuses informations ? Autant de questions qui dissuadent de nombreuses organisations de passer au cloud. Or, le cloud est justement l’endroit sécurisé par excellence. La priorité numéro 1 des services de cloud est d’éviter que des tiers aient accès à vos données. 

Les mesures que des entreprises mettent en œuvre pour protéger vos données vont généralement plus loin que les dispositifs de sécurité que vous intégrez vous-même. Et saviez-vous que la majorité des vols de données sont commis en interne, par vos propres salariés ? Une enquête réalisée par le bureau RapidScale montre que 94 % des entreprises interrogées estimaient avoir une plus grande sécurité des données après être passées au cloud. Le principal élément contribuant à cette sécurité ? Le chiffrement. Un procédé qui rend l’accès à vos données beaucoup plus difficile pour des tiers.

La question principale pour les entreprises n’est pas de savoir si le cloud est plus sécurisé au départ, mais de déterminer quelles mesures elles doivent elles-mêmes mettre en œuvre pour améliorer leur sécurité dans le cloud. Les entreprises qui définissent la politique appropriée et forment ou embauchent les talents qualifiés peuvent effectivement réaliser dans leur environnement cloud des projets plus sécurisés que sur un ordinateur local.

12Build héberge son application chez AWS Amazon Web Services, le leader mondial des services d’hébergement. Dans ce cadre, toutes les données sont stockées à Francfort en Allemagne. En recourant à des services redondants (les composants importants font l’objet d’un double stockage pour prévenir les pannes), nous proposons une solution ‘Platform as a service’ évolutive. En résumé, cette solution offre la stabilité nécessaire des services et la sécurité au niveau de la conservation des données. En outre, nous pouvons effectuer rapidement une extension de la capacité en cas de surcharge, pour que l’accessibilité et la rapidité de l’application restent garanties. 

Mythe n° 4 : Le cloud rend les informaticiens inutiles 

Pensez-vous aussi qu’un informaticien perd son emploi à cause du cloud ? Ce n’est pas le cas.

Lorsqu’une entreprise rapatrie certaines charges de travail sur le cloud, le travail des informaticiens n’en devient que plus agréable. Leurs activités changent, c’est tout. Ils n’ont plus à se soucier de la maintenance de serveurs ni de la perte de fichiers. Ces spécialistes se concentrent, de ce fait, sur leur cœur de métier : réfléchir à des solutions pour relever les défis au sein de l’organisation. 

Renouveler les licences de logiciels, installer manuellement des mises à jour et entretenir les connaissances techniques pour garantir la sécurité de vos données. C’est à vous de faire tout cela si vous ne travaillez pas dans le cloud. Vous avez sauté le pas ? Dans ce cas, vous n’avez plus besoin de le faire. Si vous travaillez dans le cloud, les logiciels sont mis à jour automatiquement par le fournisseur. Cela vous fait gagner du temps et de l’argent que vous pouvez investir dans d’autres activités importantes. 

Mythe n° 5 : L’e-mail ne présente aucun avantage dans le cloud

Un e-mail est un e-mail, non ? C’est vrai. Mais l’e-mail dans le cloud présente de nombreux avantages. Les logiciels qui gravitent autour sont complexes et sensibles à la maintenance opérationnelle. Si vous envoyez des e-mails via une solution basée dans le cloud, vous êtes certain de travailler toujours avec la dernière version. Autre avantage, les mises à jour et les corrections de bogues pour les logiciels s’effectuent automatiquement, dès qu’elles sont disponibles. On se sent plus en sécurité.La plateforme de 12Build présente également des avantages en termes de communication par e-mail.
La correspondance échangée entre les maîtres d’œuvre et les entreprises de BTP est enregistrée automatiquement, ce qui évite que des informations importantes disparaissent sans crier gare. Les e-mails restent visibles. Chez 12Build, nous veillons à ce que les mails n’atterrissent pas dans différentes boîtes de réception, ils sont clairement stockés dans un seul et même endroit centralisé. 

Mythe n° 6 : Les audits dans le cloud sont complexes

Les données dans le cloud ne sont pas aussi bien contrôlées que sur des serveurs physiques. Non ? Pas du tout. Les solutions basées dans le cloud donnent rapidement aux auditeurs une image claire de leurs clients. En cas d’audit (contrôle périodique systématique), vous n’avez besoin de remplir les données qu’une seule fois. Elles sont ensuite complétées automatiquement dans tous les champs appropriés. Cela fait gagner un temps fou. Les dossiers, fichiers et documents de travail sont reportés automatiquement sur d’autres années et vous pouvez y travailler en même temps que vos collègues. Les auditeurs détectent plus facilement des problèmes. Ils évitent ainsi les erreurs qui sont plus fréquentes lorsque la saisie des données est effectuée manuellement. Selon des experts, l’efficacité augmente de 35 % avec des solutions cloud. Elle augmente même de 50 % lorsqu’on travaille totalement dans le cloud.

La deuxième idée reçue véhiculée par ce mythe est que le cloud ne se conformerait pas aux normes d’audit. Les inventaires physiques, la conception et la gestion des risques de fraude, tout peut se faire à distance. Lorsque les bureaux sont fermés, il est difficile d’avoir accès aux livres, dossiers et offres sur support papier. Les auditeurs ou contrôleurs doivent s’armer contre la fraude. Ce n’est absolument pas compliqué dans le cloud, car le cloud propose une solution fiable, sécurisée pour accéder à distance à des informations sensibles, mais urgentes.

Les avantages de la solution cloud 12Build

Planifier un projet avec WeTransfer et Excel n’est plus adapté au contexte moderne. Si vous voulez conserver une vision d’ensemble et communiquer correctement avec votre maîtrise d’ouvrage, optez pour 12Build. La plateforme cloud européenne par excellence pour le secteur du bâtiment. Toute votre communication est clairement organisée, tout comme les documents dont vous avez besoin pour un projet. Vous avez la possibilité de vous positionner comme vous le souhaitez. Ainsi, vous engrangez les contrats qui vous conviennent le mieux.

Chez 12Build, nous travaillons aussi dans le cloud. 12Build héberge son application chez Amazon Web Services (AWS), le leader mondial des services d’hébergement. Dans ce cadre, toutes les données sont stockées à Francfort en Allemagne. En recourant à des services redondants (les composants importants font l’objet d’un double stockage pour prévenir les pannes), nous proposons une solution ‘Platform as a service’ évolutive. En résumé, cette solution offre la stabilité nécessaire des services et la sécurité au niveau de la conservation des données. En outre, nous pouvons effectuer rapidement une extension de la capacité en cas de surcharge, pour que l’accessibilité et la rapidité de l’application restent garanties.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Tiffany Frasa
Écrit par

Tiffany Frasa

Aussi intéressant pour vous

Gardez le contrôle sur vos projets

OPTEZ POUR UNE MEILLEURE COORDINATION DE VOS PROJETS

Vous souhaitez optimiser l’administration de vos chantiers
en cours et simplifier votre communication avec vos partenaires ? Avec l’outil Matchmaker :

Bitmap - Mythes et vérités sur le cloud : explication 
Path 2 1 - Mythes et vérités sur le cloud : explication 
Logo 12build FC - Mythes et vérités sur le cloud : explication